Créer son entreprise en Suisse : les 5 étapes essentielles (2022)

Vous y êtes: vous avez décidé de créer votre entreprise.Mais vous vous posez encore de nombreuses questions et c’est tout à fait normal: les choses à savoir avant de se lancer sont nombreuses et il peut être difficile de penser à tout.

Choix de la forme juridique,business plan,analyse de marché,stratégie marketing… Souvent, lorsqu’on décide de créer son entreprise, on est submergé et on ne sait pas par où commencer.Alors, pour bien faire, voici notre guide des choses indispensables à connaître afin de vous lancer avec méthode et efficacité dans l’aventure de l’entreprenariat!

1ère étape: Le choix de la forme juridique

En fonction de l’activité que vous avez décidé de développer, deux chemins s’offrent à vous. Les quatre types de formes juridiques les plus fréquemment utilisées pour la création d'entreprise en Suisse sont:

L’entreprise individuelle :composée d’une personne, elle ne nécessitepas de capital minimum, et demande uneinscription au Registre du commerce si le chiffre d’affaires dépasse les CHF 100’000.-. Vous devez toutefois vousinscrire à l’AVSpour obtenir votre statut d’indépendant.

La société en nom collectif : SNC :Composée dedeux personnes physiques ou plus, ce statut juridique ne nécessitepas de capital minimum. Vous devez cependantinscrire votre entreprise au Registre du commerce.

La société à responsabilité limitée: Sàrl:elle est composée d’une personne physique ou morale ou plus,elle se crée lors d’une assemblée constitutive devant notaire. Vous devez, par ailleurs, réaliser uneinscription au Registre du commerce, et avoir uncapital minimum de CHF 20'000.-pour la créer.

La société anonyme: SA:elle est composée d’une personne physique ou morale ou plus et lecapital minimum nécessaire pour la créer est de CHF 100'000.-. Elle est imposée sur les bénéfices et les dividendes des actionnaires, ce type d’entreprisese crée également lors d’une assemblée constitutive devant notaire, et nécessite uneinscription au Registre du commerce.

En bref, pour bien choisir, analysez tous les avantages et les inconvénients et retenez une chose: il n’y apas de mauvais statut juridique, il faut simplement qu’il soitadapté à vos projets!

2èmeétape: La création de son entreprise

Lorsque vous souhaitezdevenir indépendant, il est nécessaire de remplir un formulaire d’affiliation, que vous pourrez trouver sur le site de lacaisse de compensation. En annexe, vous devrezfournir des justificatifstels que les copies desfactures déjà établies, des conventions conclues, desoffres effectuées, votrepapier à en-tête, lebail de votre loyerou encore l’assurance Responsabilité Civile(RC).

Si vous souhaitez fonder votre Sàrl ou votre SA, vous devrez suivreplusieurs étapes :

(Video) Créer son entreprise en Suisse: la Sàrl expliquée simplement

  1. Vérifier la disponibilité de la raison socialeque vous souhaitez établir.

  2. Déposer lecapital socialauprès d’une banque sur uncompte de consignation.Pour uneSA, le montant s’élève àCHF 100'000.-. Pour unSàrl, le capital social est deCHF 20'000.-. Ensuite, grâce à une attestation, la banque certifiera que le capital a été versé.

  3. Le ou les fondateurs de l’entreprise signent l’acte authentique devant notaire.Ils déclarent fonder une SA ou Sàrl, et arrêtent le texte des statuts qu’ils ont choisi.

    - Pour une Société Anonyme (SA), il est également essentiel de nominer leconseil d’administrationainsi que l’organe de révision. Mais avec l’accord de tous les actionnaires, la société peut renoncer à effectuer un contrôle restreint si elle ne disposepas de plus de 10 employés à temps plein: c’est ce que l’on appelle unOpting-Out.

    - Pour une société à responsabilité limitée (Sàrl), il est nécessaire de désigner l’associé gérant ou le gérant, ainsi que l’organe de révision. Comme pour la SA, il est possible deréaliser un Opting-out.

  4. Vous devez ensuite vousinscrire au Registre du commerce.Pour ce faire, le ou les administrateurs apposent leurs signatures sur la demande d’inscription, qui sera envoyée au Registre du commerce.C’est bel et bien grâce à cette inscription au Registre du commerce que votre entreprise vaacquérir la personnalité juridique.

  5. Dès laréception de l’extrait du Registre du commerce, l’entreprise dispose desoncapital libéréet peut s’en servir immédiatement pour lepaiement du loyer, dessalaires, descharges, etc.

Pour réussir à passer ces 5 étapes sans encombre, laissez-vous guider parNewCo! Au départ, il vous suffit simplement, enquelques minutes, de remplirun formulaire interactifdepuis chez vous, pour expliquer quel est votre projet.Puis, vous aurez accès à untableau de bordoù vous serez entièrementguidé dans les démarches à effectuer. En7 jours,votre entreprise sera créée, sans encombre et surtout sans fausse note administrative.

3èmeétape: La souscription d’assurances pour les employés et l’entreprise

Lorsque vous édifiez votre entreprise, vous devrez faire appel et choisir desassurances sociales et assurances commerciales, afin d’assurer vos employés et votre entreprise.

Vous serez sollicité à choisir et à vousinscrire en tant qu’employeur auprès d’une caisse AVS(Assurance Vie et Survivants) regroupant:

  • une AI (Assurance Invalidité);

    (Video) Création de société en Suisse - 5 conseils pour créer son entreprise à Zürich

  • une APG(Allocation pour la Perte de Gain);

  • une AC(Assurance Chômage).

Il vous faudra alorsannoncerauprès de celle-citous vos employés et également vous-même si vous êtes gérant.

Si lessalaires dépassent le montant annuel de CHF 21'150.-, vous aurez l’obligationd’inscrire vos employés auprès d’une caisse assurant les rentes du2èmepilier:LPP.

Si vos employés travaillentmoins de 8h00 par semaine, vous ne devrez souscrire qu’à laLAA sur les accidents professionnels.

En revanche, si leur temps de travail est égal ousupérieur à 8h00 par semaine; vous devrez souscrire uneLAA accidents professionnels et non professionnels.

Vous devrezsouscrireaussiplusieurs assurances pour votre entreprise:

  • RC: l’assurance de la responsabilité civile;

  • L’assurance d’indemnité journalière en cas de maladie;

  • L’assurance de chose(incendie, vol, dégâts d'eau, bris de glaces);

  • L’assurance de protection juridique.

    (Video) Comment créer sa boîte : 7 étapes pour la création de son entreprise

L’objectif?Vous protéger coûte que coûte du moindre imprévu, pour que votre activité ne soit pas mise en péril ou en difficultés!

4èmeétape: La tenue d’une comptabilité

S’il y a bien un domaine qui fait souvent peur aux créateurs d’entreprise, c’est la comptabilité! Cependant,tenir une comptabilité est une obligation légale, etun point incontournable pour votre gestion.

Les règles et procédures comptables sont essentielles pour suivre et mesurer l’évolution de la croissance et le résultat économique de votre entreprise.Et en effet,une comptabilité claire permet de piloter correctement votre activité. Elle vous aide à réaliser les choix les plus judicieux, en fonction de la conjoncture économique carla moindre décision que vous allez prendre doit être basée sur des faits réels et des chiffres authentiques.

Les informations comptables se doivent d’être parfaitement établies du fait quel les enjeux sont grands. Si vous n’êtes pas à l’aise avec les chiffres, vous devezimpérativement vous entourer de professionnels dès le départ.Ils vous aideront à établir des budgets, à suivre l’évolution de vos charges, et à équilibrer votre résultat pour rendre votre entreprise pérenne.

Attention toutefois: si votre entreprise réalise unchiffre d’affaires supérieur àCHF 100'000.-par an, vous devrezobligatoirementvousdéclarer auprès de la TVAet établir les décomptes de façon trimestrielle ou semestrielle. D’autre part, dès que vous démarrerez votre activité,pensez à bien garder toutes les factures,mêmesi celles-ci interviennent un peuavant la création de l’entreprise.

Vous verrez, tenir une comptabilité assidue tout au long de l’annéeest primordial: chaque année, vous devrez faire lebouclement des comptes, en préparant unbilan, ainsi qu’uncompte de résultat. Aucune information ne doit être omise ou laissée au hasard. Gardez toujours en tête que la précision est votre mot d’ordre! A noter également que les sociétés de capitaux devront établir une annexe comptable, afin de compléter le compte de résultat. Pour finir, lorsque vous avez réalisé ce bouclement, vous devezétablir votre déclaration fiscale.

Oui, les formalités comptables sont multiples. Et même si les informations à retenir sont nombreuses, vous verrez que vous n’êtes pas seul pour tout gérer. Vous pouvez facilement vous tourner vers des solutions clés en main qui vous accompagnent dans cette gestion, et qui vous permettront ainsi de vous décharger de certains poidset de vous consacrer plus à votre business !

5èmeétape: La rédaction d’un business plan

Le business plan est en réalité le plan de développement de votre entreprise. Il va vous aider à vous projeter, afin de comprendre si oui ou non l’activité que vous souhaitez développer est réalisable. Il vous aide également àévaluer la viabilité de votre projetgrâce à l’étude de plusieurs aspects.

Il est composé deplusieurs parties:

  • Lapartie descriptivequi permettra de regrouper les informations que vous aurez recueillies durant votre analyse de marché.

  • Lemodèle économique(business model) Il vous permettra également d’expliquer ce que vous prévoyez d’appliquer en parlant des opportunités du marchés, des besoins et de la demande et du bénéfice de votre solution.

    (Video) Comment commencer à construire son patrimoine en 5 étapes

  • Présentez ensuitevotre équipe, ses compétences, et la trajectoire que vous souhaitez suivre.

  • Décrivez ensuitevos produits,vos services, puisla concurrencequi vous entoure.

  • Unepartie financièrechiffrée retranscrira vos analyses en estimant lesbesoins de financementséventuels.

Grâce à cela, vous pourrez alorsdéfiniravec précision vosavantages concurrentielset votrestratégie marketing.

Pour monter votre business plan, attention àne pas être trop optimiste. Ne sous-estimez pas la durée de lancement de votre entreprise.De même,ne sous-estimez pas certaines charges, etne surestimez pas certaines sources de revenus. La bonne astuce est deprévoir différents scénariosafin d’être prêt, quoiqu’il arrive.

Pour la réalisation de votre business plan,utilisez des outils informatiques prévus à cet effet.L’enjeu ici, c’est d’être le plus précis possible, en n’omettant aucun détail.

Tout doit y passer:salaires,charges sociales,charges d’entretien,budget communication et marketing,loyer des locaux commerciaux,impôts,intérêts, etc.

En bref,soyez exhaustif,et surtout réaliste, et n’hésitez pas à faire appel àdes professionnels pour faire faire ou contrôler votre business plan!

Conclusion

Vous l’avez compris!Pour créer son entreprise, il est essentiel de plancher sur quelques points cruciaux.Mais attention à ne pas voir ces diverses étapes comme des contraintes!Au contraire, elles vous aident à y voir clair et à affiner les détails de votre projet.De cette façon, vous pourrez monter une entreprise qui vous ressemble, et qui a de vraies chances de réussite sur le long terme.

Prêt à vous lancer? NewCo vous accompagne : Découvrez notre offre.

Selon la Confédération suisse, l'accord sur la libre circulation des personnes permet à un entrepreneur indépendant domicilié à l'étranger de travailler en Suisse sans autorisation d'établissement.. Pour les travailleurs indépendants qui s'établissent en Suisse, l'autorisation de séjour (permis B) d'une durée de validité de 5 ans suffit.. Qu'il s'agisse de démarrer une entreprise ou de gérer au niveau administratif, les différentes étapes sont disponibles: inscription au registre du commerce, AVS, TVA, assurance accidents, etc.. Suivant la forme juridique choisie pour votre entreprise, l'inscription au registre du commerce peut être obligatoire .. Les principales formes juridiques d'entreprise les plus utilisées sont: la Société anonyme (SA) et la Société à responsabilité limitée (Sàrl).. Il est obligatoire d'inscrire tout son personnel aux assurances sociales de la commune ou du canton de domicile.. Les assurances concernées sont les suivantes:. La Prévoyance Professionnelle LPP ou 2 e pilier complet les prestations AVS (1 er pilier).. Toute personne salariée travaillant en Suisse est obligatoirement assurée contre les accidents professionnels et les maladies liées au travail .

Découvrez qui a la possibilité de créer son entreprise en Suisse selon les lois helvètes, ainsi que les principales démarches à mener à bien pour créer sa société rapidement dans ce pays très favorable aux entrepreneurs.. La Suisse a la réputation d’être un pays particulièrement accueillant pour les entrepreneurs, et pour cause : les démarches liées à la création d’entreprise en terre helvète sont bien plus simples et rapides que chez bon nombre de ses voisins européens.. À noter : Quoi qu’il en soit, le porteur du projet entrepreneurial doit détenir une autorisation d’établissement ou de travail, dans le cas d’une entreprise individuelle, et être résident suisse, dans le cas d’une société à plusieurs associés.. Par ailleurs, seuls les titulaires d’une autorisation d’établissement pour ressortissants des États tiers (livret C) ou les époux d’un citoyen suisse ou d’une personne titulaire d’un livret C sont autorisés à créer une entreprise en Suisse.. De fait, les filiales d’entreprises étrangères doivent répondre aux mêmes exigences que les sociétés de droit suisse dans le cadre de leur processus de création.. Il vous faudra vous inscrire au Registre du Commerce si votre chiffre d’affaires dépasse les 100 000 francs suisses.. La Société anonyme (SA).. Une fois la forme juridique de votre entreprise choisie, vous devez rédiger une première version des documents d’enregistrement de votre future société incluant les statuts, les signatures des membres du conseil d’administration, les formulaires de déclaration associés à la forme juridique de l’entreprise et l’acte public de constitution.

les noms de vos produits et vos logos, grâce à la protection des marques; vos inventions techniques, grâce à la protection par brevet; vos formes et dessins originaux, grâce à la protection des designs; vos œuvres artistiques (comme les textes et les chansons), grâce à la protection du droit d'auteur.. Alors que le droit d'auteur protège automatiquement les œuvres de l'esprit, les marques, les brevets et les designs ne sont protégés qu'à la condition d'en faire la demande à l' Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle (IPI) .. Avec une société de capitaux, on peut réduire la responsabilité puisque dans le cas des personnes juridiques, la fortune est séparée des propriétaires, c'est-à-dire que ces derniers ne sont pas responsables des dettes de l'entreprise.. De l'assurance-vieillesse et survivants (AVS) De l'assurance-invalidité (AI) Du régime des allocations pour perte de gain (OFAS) De l'assurance-accidents (LAA) De la prévoyance professionnelle (LPP) De l'assurance-chômage (AC) De l'assurance maladie. Elle est surtout importante pour les indépendants travaillant dans des raisons individuelles ou des sociétés de personnes et qui ne sont donc pas, comme les employés, soumis à la prévoyance professionnelle.. Etant donné que les cantons et les communes fixent de manière autonome les taux des taxes, le site de l'entreprise gagne nettement en importance.. Le contrat de travail La durée du travail Le travail de jour et le travail de nuit Le versement du salaire, même quand l'employé ne peut pas exercer son travail Les vacances et les jours de repos La résiliation du contrat de travail L'inscription aux assurances sociales La sécurité du travail. Les accords de libre-échange que la Suisse a signés Les différents systèmes douaniers Les formalités relatives à l'import Les procédures de dédouanement Les formalités douanières relatives à l'import Les tarifs douaniers. Dispositions, tarifs douaniers ainsi que les normes techniques du pays de destination Les accords de libre-échange que la Suisse a signé Les formalités relatives à l'export Les formalités douanières relatives à l'export

De l'idée commerciale, du business plan et de la forme juridique à la protection de la marque, à l'apport de capital et à l'assurance - pour tous les sujets, une bonne préparation est la moitié du succès.. Si tu prévois d'établir une présence sur les médias sociaux, il vaut également la peine de vérifier si tu peux ouvrir des profils de médias sociaux avec le nom de ton entreprise.. Il est important de savoir: Tu peux prolonger la protection de ta marque de dix ans autant de fois que tu le souhaites.. Quatre des formes juridiques les plus utilisées en Suisse pour la création d'une entreprise sont la raison individuelle, la société en nom collectif, la Sàrl et la SA.. Outre les coûts et la charge de travail, tu dois surtout garder à l'esprit la question suivante lors du choix de la forme juridique : Veux-tu maintenir tes frais initiaux à un niveau bas et répondre de tes actes avec l'ensemble de ton patrimoine commercial et privé ou limiter le risque au patrimoine de la société en apportant un capital plus élevé?. Société en nom collectif: la société en nom collectif est également une société de personnes dont la création ne nécessite pas de capital minimum.. A partir d'un revenu annuel de CHF 21'510 (état en 2022), la caisse de pension est également obligatoire, ainsi que l'assurance contre les accidents non professionnels si tu travailles plus de huit heures par semaine.. Sàrl: inscription au registre du commerce entre CHF 500 et 700, légalisation de la signature à environ CHF 20, compte de versement de capital entre CHF 145 et 300.. CHF 20, compte de versement de capital CHF 145 à 300 Société en nom collectif: inscription au registre du commerce entre CHF 250 et 350, légalisation de la signature à environ CHF 20.. De plus, tu seras soutenu par notre offre complète de connaissances, de cours sur la création d'entreprise, d'outils numériques pour la comptabilité et le business plan ainsi que par d'autres services entrepreneuriaux.

Avec des infrastructures innovantes, une excellente qualité de vie, des conditions de travail favorables ainsi qu’une fiscalité avantageuse, la Suisse est l’une des meilleures terres d’accueil au monde pour les entreprises.. Autant d’avantages et de facilités qui poussent de plus en plus d’entrepreneurs et de travailleurs à s’y installer et à y développer un business.. En matière d’opportunité d’affaires, la Suisse est un pays ouvert, offrant de multiples avantages et une certaine facilité dans les démarches à suivre.. En règle générale, il n’y a pas beaucoup de restriction en matière de création de sociétés en Suisse.. Pour les étrangers, la loi exige néanmoins que l’un des associés au moins réside en Suisse pour pouvoir créer une entreprise.. En ayant recours à une société fiduciaire , vous pourrez constituer une société de capitaux en Suisse sans que l’un des fondateurs ne soit Suisse ou réside sur le territoire.. Le fiduciaire pourra ainsi prendre en charge les étapes de la création de l’entreprise, depuis l’étude de projet jusqu’à l’immatriculation en passant par les démarches notariales.. Enfin, la Suisse met à disposition des investisseurs des promotions économiques au niveau des cantons pour faciliter les implantations.. Les démarches administratives ont également été simplifiées pour assurer la rapidité de la création de l’entreprise.. La première étape d’une création d’entreprise en Suisse est la rédaction des documents nécessaires à son enregistrement.. La seconde, quant à elle, atteste de la conformité de l’acquisition d’immeubles par les étrangers.. Le choix du type d’entreprise dépendra de la taille, des fonctions et du statut de résident du ou des fondateurs.. Pour une entreprise ou une personne souhaitant se lancer en tant qu’entrepreneur ou freelance, l’ entreprise individuelle est la forme la plus adéquate.

Des talents de premier plan, venant du monde entier, ont été attirés par un niveau de vie élevé ainsi que par la stabilité et la force de la monnaie suisse.. Même si la Suisse est un pays frontalier de la France, vous devrez obligatoirement être résident suisse afin de monter une entreprise (peu importe sa forme) en Suisse.. Pour le reste de ce guide, nous nous concentrerons sur les étapes de création d'une SARL (société à responsabilité limitée) car il s'agit du type d'entreprise suisse le plus commun pour les français.. La Suisse doit confirmer que vous avez de l'argent pour démarrer une entreprise avant de procéder à son inscription.. Cette demande devra inclure les statuts (ce document énoncera les responsabilités des gérants de l'entreprise, la forme de l'entreprise et autres spécificités), les signatures du conseil d'administration, les formulaires de déclaration Stampa et Lex Friedrich ainsi que l'acte public de constitution.. Cela prend de 3 à 7 jours, selon la vitesse du service de courrier choisi (le courrier régulier peut prendre jusqu'à une semaine) et 5 à 9 jours de plus pour que le gouvernement examine et approuve votre demande.. Le type qui vous sera le plus approprié dépendra de la taille, des besoins et de la fonction de votre entreprise ainsi que de votre statut de résidence.. Le nom de l'entreprise doit inclure le nom de son propriétaire (par exemple: "Marie Bernard communication" ou "Bernard communication" sont des noms acceptables, "Suisse communication" ne l'est pas) et si votre chiffre d'affaires annuel dépasse 100 000 CHF, l'entreprise devra être enregistrée auprès de la Chambre de Commerce.. Afin de l'enregistrer, au moins un directeur ou membre du conseil d'administration doit être résident suisse et cette personne doit avoir un pouvoir de signature exclusif (c'est-à-dire que le résident suisse doit pouvoir signer au nom de l'entreprise).. La responsabilité dépend de la valeur des actifs de l'entreprise qui, au minimum, ne doit pas être inférieure à 100 000 CHF (50 000 doivent être intégralement payés afin de pouvoir enregistrer l'entreprise avec succès).. De la même manière que pour une société anonyme, ce type d'entité exige qu'au moins un des directeurs ou des membres du conseil d'administration ait la résidence suisse et pouvoir de signature exclusif, ainsi qu'un capital minimum de 20 000 CHF (dont 10 000 doivent être intégralement payés pour enregistrer l'entreprise avec succès).. En plus d'appliquer le taux de change réel pour convertir votre argent (qui bat presque toujours les banques), votre argent est envoyé et reçu par le biais des systèmes bancaires locaux en France et en Suisse, tous ces affreux frais de transactions internationales disparaissent alors comme par magie.. Les informations contenues dans cette publication ne constituent pas un conseil juridique, fiscal ou professionnel de la part de TransferWise Limited ou de ses sociétés affiliées.

Seules les personnes qui ont une idée claire de la façon de commercialiser leurs produits ou services peuvent faire le saut vers l'indépendance.. Investissez dans le marketing en ligne et découvrez toutes les opportunités qui y sont associées ou profitez de l'un de nos séminaires à ce sujet.. Cela inclut également la planification et la mise en œuvre de procédés de recherche et de développement.. Vous avez trouvé une idée commerciale, l'analyse de marché, le concept marketing, la stratégie commerciale et les finances sont définis et traités dans le business plan.. A partir de maintenant, vous avez besoin de persévérance - la création d'une entreprise est un véritable marathon que l'on ne peut surmonter sans un soutien extérieur.. Concentrez-vous sur la création de votre entreprise et laissez-nous nous occuper des démarches administratives requises : en collaboration avec nos partenaires, nous vous assisterons avant, pendant et après la création, que vous ayez des questions de planification, de financement, de fiscalité, de droit ou d'assurance.. Guide pour créer son entreprise en Suisse Vous trouverez ici tout ce dont vous devez tenir compte en vue de la création de votre propre entreprise.. Le business plan est le manuel de votre entreprise et remplit toute une série de tâches.. Essentiellement, il faut faire une distinction entre les sociétés de personnes et les sociétés de capitaux.. Dès que les jeunes entrepreneurs se lancent dans une activité indépendante, la question se pose de savoir s'il est possible de faire appel au fonds de pension.. En savoir plus Si vous êtes travailleur indépendant, vous devez garder une trace de toutes vos dépenses et de tous vos revenus afin d'être en mesure de fournir des informations à ce sujet à tout moment.

La Société Anonyme est l’une des formes juridique les plus utilisée en Suisse , avec la Sàrl et l’entreprise individuelle.. Il est possible de changer le nom de votre société après sa création en modifiant les statuts par l’assemblée générale.. la raison sociale le but le siège social les pouvoirs de représentation des organes de la SA le montant du capital action le nombre d’actions les conditions de réunions des assemblées générales la nomination des administrateurs la nomination du commissaire aux comptes. L’assemblée de fondation Au sein d’une Société Anonyme, l’assemblée générale des actionnaires est convoquée par le conseil d’administration.. Cette inscription est obligatoire pour la Société Anonyme

À cette occasion, afin de proposer un contenu utile et une vision non seulement juridique, mais financière et conjoncturelle des enjeux de l’entreprenariat en Suisse aux participants, nous avons pu compter sur les précieuses interventions de Monsieur Patrick Hayoun, Directeur de la fiduciaire Guggenheim & Associés SA , de Monsieur Thierry Baglan, Directeur France de la promotion économique de Suisse occidentale – Greater Geneva Bern area (GGBa), regroupant les cantons de Berne, Fribourg, Vaud, Neuchâtel, Genève et Valais, dont la mission est de soutenir les entreprises étrangères afin qu’elles puissent s’établir rapidement et développer leurs activités en Suisse occidentale.. La grande liberté offerte à l’entrepreneuriat par la législation suisse a pour pendant l’obligation de doter la société d’un capital minimum lors de sa création, de sorte à financer les premiers mois de son activité.. Les concepts de la création d’entreprise en Suisse et en France sont, sur ce point, aux antipodes, puisqu’en France une SAS par exemple, dont la structure est très proche de celle d’une SA en Suisse, peut être créée avec moins de EUR 500.-, là où le droit suisse exige pour une Sàrl un capital minimum de CHF 20’000.- et de CHF 100’000.- pour une SA.. La législation suisse exige uniquement que la société dispose, en Suisse, d’une personne disposant du pouvoir de la représenter.Dans le cas d’une SA, la société doit avoir au moins un administrateur domicilié en Suisse avec une signature individuelle.. Le fait est que les coûts d’une procédure judiciaire le sont encore plus.Les questions juridiques entourant la création d’entreprise sont très variées : conseils quant au choix de la forme ; organisation interne au sein de l’organe de direction ; contenu des contrats commerciaux entourant la commercialisation du projet ; droits de propriété intellectuelle ; procédure d’autorisation administrative ; problématiques de droit du travail, etc.Prendre conseil auprès d’un professionnel, lors de la création et à chaque étape du développement de l’entreprise, n’est jamais une perte d’argent ou de temps.. Les conditions de financement peuvent être très variables et nécessitent d’être soigneusement examinées.Quel que soit le montant, une demande de financement implique de soumettre à la banque un dossier complet et sérieux des divers aspects du projet.La fiduciaire et l’avocat jouent ici aussi un rôle important et permettent de fluidifier sensiblement l’examen de la demande de par leurs compétences respectives en la matière et leur expérience du processus de financement, ainsi que de ses acteurs.. 1) La transparence relative à l’identité de leur ayant droit économique :Le nom de l’actionnaire et s’il sont plusieurs, la proportion des actions détenues par chacun ne sont pas inscrits au Registre du commerce, alors que le nom de l’associé et le nombre de parts détenues le sont s’agissant des associés d’une Sàrl.. Outre le but, le nom et le siège de la société, ainsi que le mode de libération du capital social, la création d’une entreprise implique surtout de choisir avec soin ses partenaires et ses conseillers.. La relation entre les esprits qui ont conçu le projet peut, lorsqu’elle se détériore – ce qui est souvent les cas lorsque c’est un succès et que l’argent commence à entrer, mais aussi lorsque c’est un échec et que l’argent commence à manquer – conduire à des blocages important dans la conduite de la société, voire à la mort de celle-ci.. Ils sont l’organe de direction de la société anonyme et à ce titre ont la responsabilité et le pouvoir de l’engager juridiquement et financièrement avec toutes les conséquences que cela implique pour la pérennité et le développement de l’activité.. Aucun diplôme n’est nécessaire pour créer son entreprise en Suisse.En revanche, 1) une idée et de solides réflexions pour la concrétiser ; 2) des partenaires compétents et fiables pour la commercialiser ainsi que 3) des conseillers avisés pour accompagner l’entreprise à chaque étape de son développement, sont indispensables au lancement du projet et à son succès.

La forme juridique de votre entreprise est le point de départ de tout projet.. La première question à laquelle vous devez répondre est celle de la forme juridique de votre entreprise .. Le capital social : celui de la Sàrl est au minimum de 20’000 CHF tandis que celui de la SA doit être de 100’000 CHF minimum (dont la moitié doit être libéré à la fondation de l’entreprise) L’anonymat des actionnaires : celui-ci est garanti par la SA, tandis que les actionnaires d’une Sàrl ne bénéficient pas de cet anonymat contrairement aux associés de la SA.. Sachez également qu’il est tout à fait possible de créer en premier lieu une société à responsabilité limitée et de la transformer par la suite en société anonyme .. A vous de voir en fonction de votre business plan et de vos objectifs à moyen terme.. Elle lui permettra simplement de s’assurer que le capital de la société existe bel et bien et qu’il a été bloqué pour la création de la société.. Vous n’avez plus qu’à attendre quelques jours pour une dernière étape : la publication de la fondation de votre entreprise dans la Feuille Officielle Suisse du Commerce (FOSC).. Vous bénéficiez d’un accompagnement personnalisé, de conseils sur-mesure et également d’un réseau de partenaires de qualité qui pourront vous accompagner dans chacune de vos étapes d’entrepreneur.

Ce type de permis de travail est requis avant d’ouvrir une entreprise sur le sol Suisse; toutefois, les résidents de l’UE des 17 (anciens États membres de l’UE (hors Bulgarie et Roumanie)); n’ont pas besoin d’un permis de travail fixe pour créer une entreprise.. Les chefs d’entreprise ont la possibilité de cotiser à des fonds de pension complémentaires et ces cotisations sont déductibles de leur revenu imposable afin d’amortir les frais d’investissement.. À l’issue de cette première année d’exercice, l’État Suisse exige la présentation de documents officiels comptables confirmant la conclusion du contrat de travail pour continuer à exercer sur son territoire.. Le canton de Bâle-Ville passe de la 4e à la 1e place grâce à une baisse de l’impôt sur les sociétés de 13,04% effective début 2019.. Le canton de Vaud s’en sort étonnamment bien, passant de la 17e à la 8e place grâce à la baisse flagrante des impôts sur les sociétés.. Selon le Credit Suisse auteur de ce classement, les changements les plus importants résultent des mouvements f iscaux revus de nombreuses fois pour les entreprises domiciliées dans les différents cantons.

De plus, les dirigeants sont en mesure d’entamer une négociation avec les services d’impôt afin de profiter de conditions plus confortables pour leur compagnie.. En outre, la qualité de vie dans le pays est un critère important pour attirer les employés compétents partout dans le monde.. Entre autres, elles sont d’un soutien non négligeable pour aider les dirigeants à choisir le meilleur statut pour son entreprise, à trouver le terrain idéal pour installer les bureaux, etc.. Bien qu’il s’agisse d’un classement issu d’une étude menée en 2013, il pourra vous orienter vers un choix judicieux en ce qui concerne l’emplacement de votre nouvelle entreprise en Suisse.. Pour une entreprise indépendante, la première étape de la création consiste à remplir le formulaire d’affiliation que vous devriez obtenir sur le site de la caisse de compensation.. Avec ce document, il vous sera demandé de renseigner des pièces justificatives comme des copies des factures déjà rédigées de votre bail pour le loyer ou de votre assurance responsabilité civile.. Après une certification de dépôt par la banque, le ou les fondateurs passeront par la signature de l’acte authentique de création.. À la fin de la création vient ensuite l’inscription de votre entreprise dans le Registre du Commerce.. La réception de l’extrait du Registre du commerce vous permet donc de payer en toute légalité votre loyer, vos salariés ainsi que toutes autres charges liées à votre nouvelle société en Suisse.. Le choix de la forme juridique est une étape cruciale dans la création d’une entreprise en Suisse.. En effet, en plus de prendre les décisions vous-même, vous bénéficierez des avantages de sociaux à l’instar des cotisations ou du bulletin salarial.. En ce qui concerne les entreprises aux gros capitaux, la Suisse accorde plus de faveurs pour la forme de Société Anonyme.. De plus, il faut préciser que le coût de la création d’une société de ce genre demeure moindre.. Bien que les charges salariales en Suisse soient réduites, vous devez savoir que la Suisse fait partie des pays qui proposent les salaires les plus élevés dans le monde.

Avant de commencer à vendre votre produit ou service, vous devez développer votre marque et vous constituer une clientèle prête à sauter le pas lorsque vous ouvrirez vos portes.. Si vous envisagez de créer une entreprise, vous avez probablement déjà une idée de ce que vous voulez vendre en ligne, ou du moins du marché sur lequel vous voulez vous lancer.. Si vous pensez que votre entreprise peut offrir quelque chose que les autres entreprises n’offrent pas (ou offrir la même chose, mais plus rapidement et à moindre coût), ou bien vous avez une idée solide et êtes prêt à créer un plan d’affaires.. « Il est bon de savoir pourquoi vous lancez votre entreprise.. Le concept, le suivi de la marque et le modèle commercial sont déjà en place ; tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un bon emplacement et des moyens de financer votre activité.. Comment allez-vous financer vos coûts de démarrage ?. Les meilleures petites entreprises ont des produits ou des services qui se distinguent de ceux de la concurrence.. « Trop souvent, les nouveaux entrepreneurs sont si enthousiastes au sujet de leur entreprise et si sûrs que tout le monde partout sera un client qu’ils ne consacrent que très peu de temps, voire aucun, à montrer le plan de sortie de l’entreprise », a déclaré un PDG.. Si vous envisagez de quitter votre emploi actuel pour vous consacrer à votre entreprise, avez-vous mis de l’argent de côté pour subvenir à vos besoins jusqu’à ce que vous fassiez des bénéfices ?

Vous souhaitez ouvrir votre entreprise, et vous l’avez certainement remarqué : une simple recherche Google avec les mots clés « conseils pour créer son entreprise » pourra vous occuper pour les six années à venir si vous décidez de passer au travers de tous les résultats.. Comprendre pleinement ce que vous entreprenez, à quels problèmes vous êtes capables de répondre, et comment vous pouvez le faire, vous permettra de créer une société solide, et de réussir à vendre votre idée à de nombreux clients.. S’il vous est impossible d’allier les casquettes d’employés et d’entrepreneurs en même temps et que vous désirez vous lancer pleinement dans votre activité entrepreneuriale dès le début de votre projet, assurez-vous de disposer d’économies suffisantes ou d’un revenu annexe.. A nouveau, le but est de vous offrir l’opportunité de vous focaliser sur le lancement de votre entreprise, et éviter de devoir penser à d’éventuels soucis financiers.. Plus vous aurez d’opinions et de réactions, mieux vous pourrez jaugez de votre idée, et même de ce que pourra être la future réaction de vos clients.. De la création de vos statuts à la gestion de votre comptabilité , il existe de nombreuses règles à suivre, des pièges à éviter.. Si malgré tout vous décidez de vous lancer sans filet de sécurité, calculez le montant indispensable dont vous avez besoin pour vivre, manger, vous habiller, vous soigner, etc.. Il sera bien plus simple d’ajouter par la suite tous ces éléments, au fur et à mesure de votre développement et ainsi alors vous démarquer de la concurrence nouvelle qui vous aura emboîté le pas.. Si vous vous inquiétez encore de ce que les gens peuvent penser de votre entreprise, il est temps de passer à autre chose.. Vous allez devoir vous exprimer dans de nombreuses situations : en face à face, pour démarcher de nouveaux clients , en réunion, pour convaincre des investisseurs , en salons pour présenter votre idée au plus grand nombre, etc.

Videos

1. 5 indicateurs de performance selon l'INSEE pour créer son entreprise
(L'atelier Entreprise)
2. Securing Identities Gérard NOUAMAN
(KOUAME GERARD NOUAMAN)
3. COMMENT CRÉER LÉGALEMENT UNE ENTREPRISE ?
(Jure Entrepreneur TV)
4. Comment créer une entreprise de transport (en 3 étapes !)
(LegalPlace)
5. 1 sur 10 - La Création d'entreprise en 10 étapes
(Le Blog du Dirigeant)
6. CREER SON ENTREPRISE : les étapes pour devenir entrepreneur
(Captain Contrat - Services juridiques innovants pour entrepreneurs et PME)

You might also like

Latest Posts

Article information

Author: Arielle Torp

Last Updated: 06/18/2022

Views: 5347

Rating: 4 / 5 (61 voted)

Reviews: 92% of readers found this page helpful

Author information

Name: Arielle Torp

Birthday: 1997-09-20

Address: 87313 Erdman Vista, North Dustinborough, WA 37563

Phone: +97216742823598

Job: Central Technology Officer

Hobby: Taekwondo, Macrame, Foreign language learning, Kite flying, Cooking, Skiing, Computer programming

Introduction: My name is Arielle Torp, I am a comfortable, kind, zealous, lovely, jolly, colorful, adventurous person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.